Olivier Kemeid


im


Canada - Québec
Bourse du Centre national du Livre - 2004



Né en 1975 à Montréal.

Auteur, comédien, metteur en scène

Après des études en sciences politiques et en philosophie, il suit les cours de l'Ecole nationale de théâtre du Canada en écriture dramatique. A peine avait-il terminé sa formation à l'Ecole nationale, en mai 2002, que Marie-Thérèse Fortin lui offrait un contrat d'un an à titre d'adjoint artistique au Théâtre du Trident de Québec. Scénariste depuis août 2002 pour Téléfiction (Montréal), co-metteur en scène et concepteur du Cabaret Libre International de Montréal pour la saison 2003-2004 et il est aussi l'un des membres fondateurs de la Compagnie des "Trois Tristes Tigres".

Depuis août 2007, Olivier Kemeid est directeur artistique du Théâtre Espace Libre.


En 2008, Olivier Kemeid est accueilli en Limousin par "Les Auteurs vivants ne sont pas tous morts" pour une série de lectures et mises en espace, entre le 19 et le 24 mai, à Noth (23), Limoges (87), Montignac (24) et Arnac-la-Poste (87). Il est aussi en résidence durant un mois à Bellac (87) dans le cadre du projet "Terres d'utopie" associant La Fabrique à Guéret, La scène conventionnée de Terrasson et le Théâtre du Cloître à Bellac. Son "Enéide" a été lue dans le cadre de "L'Imparfait du Présent "en septembre 2009.





textes


Bacchanale, mise en scène Frédéric Dubois, Théâtre d'Aujourd'hui, Montréal février/ mars 2008.

L'Enéide, d'après Virgile, Editions Lansman, 2008.
Traduction en anglais par Judith Miller, en grec et en allemand par Frank Heibert.
Adaptation et mise en scène par Olivier Kemeid, Compagnie les Trois Tristes Tigres, à l'Espace Libre, Montréal, novembre/décembre 2007. Lecture à La Chartreuse de Villeneuve lès-Avignon dans le cadre du Festival d'Avignon 2008. Lecture dans le cadre des 26es Francophonies en Limousin (L'Imparfait du Présent) en 2009.
Création à l'Espace Libre à Montréal du 10 au 20 mars 2010.
Pièce nominée pour l'édition 2009 du Prix littéraire du Gouverneur Général du Canada et l’un des lauréats du Prix « Nouvelle pièce canadienne 2008 » en Allemagne. La version allemande, qui a remporté le Prix du Jury aux 5èmes Journées franco-allemandes de Karlsruhe, a été créée en Allemagne au Hans-Otto Theater de Postdam le 6 novembre 2009.

Une ardente patience, d'après le roman d'Antonio Skarmeta, Théâtre les gens d'en bas, en codiffusion avec le Théâtre de Quat'sous - juin 2005.

Rabelais (Festin), en collaboration avec Patrick Drolet et Alexis Martin, 2005.

Tout ce qui est debout se couchera, mise en scène Patrick Drolet et Olivier Kemeid, production des Trois Tristes Tigres, août 2004 ; lectures à Paris (Théâtre du Rond-Point) et à Limoges en mai 2006.

Les Mains, mise en scène d'Eric Jean, création au Théâtre de Quat'sous à Montréal en coproduction avec Persona Théâtre, octobre 2004.

Les Murmures, 2004, d'après Pedro Paramo de Juan Rulfo, traduit par Roger Lescot (Gallimard, 1959). Création au Conservatoire d'Art dramatique de Montréal.

Nous qui ne rêvions plus, théâtre, créé au Monument-National en mai 2003 par les finissants de l'Ecole, dans une mise en scène de Martin Faucher.

L'Homme des derniers instants, écrit en collaboration avec Patrick Drolet, mis en lecture au Pà P en octobre 2003.

Barthélémy chez le Très-Bas, production du Théâtre de la Roulotte, mise en scène Yves Dagenais, Montréal, été 2002.

Déserteurs, pièce jeune public parrainée par Suzanne Lebeau, mise en scène de Gervais Gaudrault, Ecole Nationale de Théâtre du Canada, avril 2002.

Nashoba, ville idéale, parrainage de Carole Fréchette, mise en scène de Marie-Eve Gagnon. Créée par les élèves de 2e année en interprétation à l'Ecole Nationale de Théâtre.

Chroniques de l'insouciance, radiofiction, diffusée à Radio-Canada en 2001.



compagnie les trois tristes tigres


Une compagnie de théâtre de création fondée par Patrick Drolet, Olivier Kemeid et Stéphanie Capistran-Lalonde. Le théâtre que proposent les Trois Tristes Tigres est un théâtre baroque dans lequel des préoccupations éthiques s’articulent autour d’un questionnement historique. On leur doit les Cabarets CLIM (2005) et Tout ce qui est debout se couchera (2004).



articles publiés (parmi les derniers)


Le Devoir, 28 novembre 2002 : Le précieux héritage de John Rawls : une réponse aux cyniques et aux désabusés.
Confluences Magazine, octobre/novembre 1999 : Pour une Francophonie politique. Entrevue avec Boutros Boutros-Ghali, secrétaire général de la Francophonie, ancien secrétaire général des Nations Unies, et L'ambivalence d'un fédéraliste fatigué, recension de La Révolution déroutée de Léon Dion.



liens


CEAD
Théâtre Espace Libre
Voir (à propos de l'Enéide)


mise à jour décembre 2009
photo Maxime Côté